France

Les trois personnes tuées par un train, près de Saint-Jean-de-Luz, étaient des migrants qui voulaient échapper aux contrôles

Un quatrième homme, un migrant algérien rescapé de l’accident, a expliqué que le groupe s’était arrêté pour se reposer, s’est endormi et n’a pas vu le train arriver, mardi matin.

Lire la suite

Bouton retour en haut de la page