France

Condamnation de Nicolas Sarkozy : à droite, la stupéfaction, à gauche, la prudence

La plupart des ténors des Républicains ont évité les attaques frontales contre la justice, qui pourraient porter atteinte à l’image du parti. Mais, à un an de la présidentielle, c’est la désillusion pour ceux qui rêvaient toujours d’un retour de l’ancien chef de l’Etat.

Lire la suite

Bouton retour en haut de la page